Damnation

Omnia vincit amor, dans cet asile
Comme deux pauvres corps égarés,
Qui connaissent leurs Évangiles,
Mais qui sont hélas damnés.
Odi et amo, seul contre le Monde,
Pourchassant le Mal et les ténèbres,
Moi qui n’étais qu’une vagabonde,
Je m’unis à ces noces funèbres.
Des prénoms, je n’en ai aucun,
Alors que toi, tu en as deux,
D’ailleurs, redouté par certain,
Donne-moi celui que tu veux.
Dum spiro, spero, grâce à toi
Et les tatouages sur nos corps
Qui renvoient les Démons en bas,
Lorsque tu utilises tes sorts.
Un Ange veille sur ton âme,
Lors de nos combats épiques,
Que le Diable d’ailleurs réclame,
Malgré tes protections magiques.
Deus solus me judicabit, c’est efficace,
Dans notre QG, comme deux bannis,
Espérons que les souvenirs s’effacent,
En buvant nos verres de Whisky.
Prenons de nouveau les armes,
Toi, moi et ton énorme ego,
Qui peut faire ton charme,
Et redevenir enfin des héros.
Dans les profondeurs des manoirs,
Contre le mal et les abominations,
Luttons pour le bien et la gloire,
Et pour éviter notre damnation.

Damnation

Omnia vincit amor : L’amour triomphe de tout. 
Odi et amo : Je hais et j’aime. 
Dum spiro, spero : Tant que je respire, j’espère. 
Deus solus me judicabit : Seul Dieu peut juger

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s