The Impossible Birthday

Quand finit l’été et commence l’hiver,
Lorsque arrive le mois de septembre,
Nous repensons à son anniversaire,
En restant enfermées dans la chambre.

Dieu rappelle à lui les hommes parfaits,
Pour en faire des nouveaux Anges,
Mais nous avons eu beau prier,
IL n’accepte pas les échanges.

Lorsque tu jouais du piano pour trois,
Un don musical que sœur hérite,
De « Rock Line » à « Lobo Montaña »,
« The World’s Nature Spirit ».

Ly-O-Lay- Ale Loya, nous chanterons,
Et j’allumerai une bougie pour toi,
À nous deux, nous serons à l’unisson,
Au rythme d’Ananau et Tatanka.

J’achèterai quand même un gâteau,
Et des fleurs pour le columbarium,
Et je resterai bien au chaud,
Pensant à toi devant les aquariums.

Sur notre peau, les tatouages,
Pour nos souvenirs indélébiles,
Aussi ancrés que notre rage,
À cause de ce Monde hostile.

En pleurant devant les feux d’artifice,
Ou devant le film « Le 5eme élément »,
Car sans cette atroce injustice,
Tu aurais dû avoir 50 ans.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s