Lost

Cela fait fort longtemps, j’en ai conscience,
Que je n’ai pas pris ma plume, pour écrire en silence,
Maintenant que tout le monde est parti, je narre,
Ce qui s’est passé ici, des jours comme des soirs,
À nos amis tombés, ne restant presque personne,
À l’Être que j’étais, aux surnoms qu’ils me donnent,
C’est ici que tout commence, ici que tout se termine,
Au milieu des Landes magiques de la Verte Érinne,
Lorsque le vent porte lentement des murmures infondés,
Traversant les portes en bois de tous les Pubs bondés,
Verre à la main, je fredonne ici ma complainte,
Aux oreilles de tous, buvant toujours leurs Pintes,
Et quand enfin l’été Français termine sa saison,
Il emporte quatre amies avec lui dans son sillon,
Et quand l’automne arrive et qu’Halloween passe,
C’est ici, en Irlande, qu’un autre frère s’efface.
Et un autre encore, Dieu ça ne s’arrête pas,
Même si j’ai de la peine, de ce qu’ils disent de moi,
Alors les projets s’empilent et le travail s’abonde,
Sur le chemin de Croix Celtiques, au milieu des tombes,
Les morts ne parlent pas et les vivants ne reviennent plus,
L’hiver vient, le froid s’étend et les rumeurs continuent,
Nos amis sont partis, mais ceux qui demeurent,
Connaissent mes passions et connaissent mes peurs,
Ce qu’ils me demandent, en errant sous les Cieux,
Alors je prends mon violon, et je chante pour eux.

13 Novembre 2018

Une réflexion sur “Lost

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s