Tempête

Les nuits d’orage, mes pensées s’envolent,
Même si le sel de la Mer ronge ma peau,
Je suis seule à écouter au loin sa parole,
Qui appelle à elle les marins et leurs bateaux.

Les jours de pluie, mon esprit prend le large,
Les vagues s’écrasent sur les récifs,
Mais par le courant, je rejoins la plage,
Pour y amarrer mon frêle esquif.

Les aurores de foudre, mon corps se libère,
Les fonds abyssaux s’ouvrent à moi,
Le feu touche l’eau par ses éclairs,
Mais les créatures sont toujours là.

Les crépuscules de tourbillons, je rêve,
Aux vents marins qui remuent les vagues,
Sombre, jusqu’à ce que le soleil se lève,
Et fait rayonner les milliers d’algues.

Les aubes de tempête, je retourne à la Mer,
Lorsque l’écume blanche se retire,
Lorsque l’Océan rencontre la Terre,
Sur le sable chaud je peux m’endormir.

11.04.20
Copyright © 2020 by Alisone DAVIES – All rights reserved.

Tu me manques…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s