Family Feuds (The Order Chronicles #3)

Et voilà la suite…
La suite des deux premiers chapitres :
« New Orleans (The Order Chronicles #1) »
« The Origins (The Order Chronicles #2) »
Que je vous conseille de lire avant d’entamer ce nouveau chapitre !

J’espère que cette saga vous fait autant de bien qu’à moi.
Retrouvons-nous à la fin pour mes significations.
En attendant, ENJOY !



Le bruit et le silence passent dans notre foyer,
Porteurs d’ombres sur leurs éternelles existences,
Lorsqu’un Père millénaire en fut ressuscité,
Nos lendemains ne deviennent qu’évanescence.

« Un Monstre dont les Monstres ont peur »,
Dévore les souvenirs du dernier de la famille,
Comme j’ai vu le noble aîné transi de terreur,
J’ai su les admonestations sur notre chère ville.

Notre Sanctuaire n’est pas assombri par l’Ordre,
« La Famille avant l’amour » Ô ! Refrain fou…
Aucun d’eux ne concédera demain à me mordre,
Ni le Noble Cerf, ni même le Mauvais Loup.

J’ai vu leurs pactes, leurs fuites et leurs tourments,
Qui portent en eux, l’Espoir d’un meilleur lendemain,
Toujours et à jamais, lié par les liens de leurs sangs,
C’est à lui, son clan, j’ai concédé ce même matin.

Fermement, l’étau se ressert sur leurs âmes damnées,
Le dernier enfant succombe à sa morne paranoïa,
Si même eux sombrent pour des parents retrouvés,
Alors je prends mon violon et je joue pour eux trois.

Dans la neige furieuse et hostile de notre hiver,
Nous sommes en quête d’un acolyte obscure,
Nonobstant mon aimé s’inquiétant pour son frère,
Et sa folie de rougir des milliers de peintures.

J’ai lu leurs journaux et toutes leurs histoires,
Je sais les supplices fomentés par ce Père,
Ô, resurgissent mes heures les plus noires,
L’Ordre l’a permis sur moi aussi, naguère…

Mon aimé tiendra sa parole, pour me tendre
Un anneau d’or à la pierre bleue, en bijou,
Et leurs liens, jamais ne viendront à se fendre,
Qu’ils jurent ensemble : « La Famille avant tout ».

La sœur se quête de la guerre, et sème,
À son tour, la fuite et sa fervente panique,
Sur les murs, saigne leur blason, leur « M »,
La Prophétie avait prédit cette Fin tragique.

Cette lignée qui me délivre, que j’affectionne,
Est la plus condamnée des Familles Originales,
Ce n’est pas une Femme, ce ne sont pas des Hommes,
Juste une infamie pour un Père Viking et brutal.

Le temps a permis l’impensable parricide,
Avec véhémence, par un petit garçon apeuré,
Incrédule est la fratrie qui se montre lucide,
Ils n’ont rien de ce qu’ils veulent posséder.

Gageons que le Père Chasseur restera éteint,
Que la Famille subsistera, pour toujours forte,
Ejusdem farinae, une tempête arrive, une Fin,
Alors que mon épouseur se cache devant sa porte.

Sous nos pieds reposent cinq cercueils vides,
Le Père rejoint cette silencieuse crypte,
Emporté par son bâtard, son sale Hybride,
Je réside avec eux pour attendre leur suite.

 

Chaque Noël, les braises brûlent dans l’âtre,
Derrière son masque impassible, ses yeux,
Brillent de Démons féroces à combattre,
Pour lors, je jette mes souhaits dans le feu.

Les Aubes sont mortes pour notre cause,
J’ai vu mon amant et son petit-frère réunis,
Tombent cendres de lune et pétales de roses,
Pendant qu’il peint avec le sang de ses ennemis.

THE END (?)


Signification :

L’histoire continue…

Notre jeune fille est donc libérée du joug de l’Ordre… Mais une autre menace pèse sur la famille…
Leur Père revient les hanter. Et ça, c’est pas cool, parce qu’il veut tuer le petit-frère de la fratrie. Au début, je voulais garder le côté psychopathe de ce fameux frère pour mon écrit. Mais je n’ai pas pu m’y résoudre. J’ai un penchant pour les Supers Vilains qui cherchent et/ou refusent une rédemption…
Tout comme l’aîné de cette famille en pagaille. Celui-là même qui, si vous n’avez pas compris, s’est fiancé avec la fille de l’histoire !

Mais, même s’il faut toujours lutter et fuir devant le monstre patriarcal, il reste encore et toujours un mystère à régler : la jeune fille est Humaine. Mortelle, donc. Son futur est un Vampire et il va falloir faire un choix : morsure ou pas morsure ? Ou… Peut-être… Une solution numéro trois ?
(Bien sûr, je vous torture, je sais déjà comment cela va se finir ! Ahaha !)

Alors voilà, tout le monde entre en guerre et cherche un moyen de tuer le Super Vilain (Le Père, donc) le petit dernier de la famille (Le demi-frère, en fait. D’où le « bâtard » dans le poème. Car son Père n’est pas son vrai Père biologique) devient fou et passe son temps à peindre (Oui, oui !) en hurlant qu’il veut utiliser le sang de ses ennemis comme peinture. (Ce qu’il se passe à la fin… Quoi ? J’ai dit que c’était un psychopathe !)

Donc voilà, la sœur, le grand-frère et le petit-demi-frère s’en sortent. C’est le dernier de la famille qui tue son faux Père. Et entrepose le corps dans la crypte. C’est Noël, il neige, et notre héroïne jette ses vœux dans le feu. (Tradition Viking)
Il est vrai que tout rentre dans l’ordre. Le petit-frère commence à se calmer et personne ne vient perturber le futur mariage… Sauf ? Le futur époux ? OK, c’est le plus « gentil » et noble des Super Vamp’ de cette famille de fous, mais ça reste un Vampire vieux de 1000 ans. Avec des milliers de milliers de victimes derrière lui… Ses fantômes intérieurs finiront-ils par ressortir ?

Je compte faire 5 Chapitres à cette histoire farfelue. J’aime les redondances numériques.
5 comme les 5 Chasseurs de Monstres. Et comme les 5 frères/sœur de la famille.
Aussi comme les 5 gifs que je me galère à trouver pour les poster avec les poèmes. Gifs qui, en réalité, sont aussi un code qui va avec l’histoire (Oui, oui, oui, j’aime les codes et les énigmes…)
Et donc oui, je m’évertue à toujours poster 5 gifs sur chaque chapitre de cette saga. Et… Parmi ces gifs, il y en a UN qui ne change JAMAIS…
Et c’est le fil conducteur pour le futur chapitre !
Mouahahahaha, j’adore vous torturer, pardon… (C’est mon côté psychopathe qui ressort chez moi aussi… On m’excusera, je ne peux pas peindre avec le sang de mes ennemis, moi !)

À suivre…

23/24/25/26.04.20
Copyright © 2020 by Alisone DAVIES – All rights reserved.

4 réflexions sur “Family Feuds (The Order Chronicles #3)

  1. Ping : Red Door’s Prophecy (The Order Chronicles #4) – Alisone Davies

  2. Ping : Nevermore (The Order Chronicles #5) – Alisone Davies

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s