Quand tout se meurt

Tout se meurt,
Surtout mes Océans,
Les plantes, les fleurs,
Les Mondes d’avant.

Car tout se meurt,
Au fond des Océans,
Vos vies, vos Seigneurs,
Le souffle du Néant.

Quand tout se meurt,
Mes Mers, en souffrant,
Jamais ne pleure,
Les Humains, ces forbans.

Puis tout se meurt,
Emporté par le vent,
Vous êtes les auteurs,
Du 6ème continent.

Et tout se meurt,
Tous vos stupides gens,
Mes frères, mes sœurs,
Partez en suffoquant.

Ainsi meurent les méchants.

23-25.02.2021
Copyright © 2021 by Alisone DAVIES – All rights reserved.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s