Dans un autre Monde – Mission 11

Dans un autre Monde – Mission 11
« Dernier combat »


Introduction :

Date d’écriture : 2011
Date de publication : 2021
10 ans plus tard…
Il est temps d’en faire quelque chose…

Personnages :
Héroïne Principale 
: Beautyloo
Ses Alliées/Amies : J & Bloody
La Super-Vilaine : Red
La Mission Principale : S’évader

Notes :
Chaque chapitre est une mission qui permet l’évasion.
Chaque chapitre est accompagné d’une chanson, dont je donnerai le titre à la fin du texte.
Dans la saga originale, de 28 pages, il y a 16 missions. Je ne vais pas toutes les poster ici.
Seulement les plus intéressantes, de mon point de vue.

Warnings :
Sujets traitant de l’emprisonnement/séquestration, de torture mentale et de suicide.

L’Aventure se termine…


Mission 11 – Dernier combat

Tout était hors du temps et de l’espace, il n’y avait plus aucune limite. Elle était maître de son destin dans son endroit. Elle commença d’abord par se trouver un nom : « Beautyloo » et des amies fidèles : Bloody et J. À elles trois, elles combattaient sans cesse les forces du mal pour survivre. Son imagination dépassée sa réalité. Elle était hors de ça. Hors du Monde, hors de son corps, hors de sa douleur. Pourtant, même dans son havre de paix, elle devait combattre. Beautyloo et ses amies luttaient pour repousser les limites de leur Monde et de leur création. Pour cela, elles utilisaient l’imagination et la musique. Beautyloo poussait ses limites jusqu’à mettre des musiques dans chacune de ses actions.
Voici son combat, ceci est son Monde…


Red savait tout. I stayed in one place for too long, Gotta get on the run again. Ce n’était pas bien difficile d’ailleurs, parce que Beautyloo ne semblait jamais abattue, et elle avait toujours le regard vide. Ailleurs. Elle ne réagissait pas comme les autres détenus. I’m throwing rocks at your window, You’re tying the bed sheets together, They say that we’re dreaming too big, I say this town’s too small. Red avait pris cela pour un défi personnel. Qu’elle voulait gagner. Qu’elle allait gagner. Même si la partie n’était absolument pas égale, étant elle-même la gardienne de l’asile. Dream, Send me a sign, Turn back the clock, Give me some time.
Le dernière combat de Beautyloo se déroula réellement dans sa prison, mais notre jeune héroïne aimait à se l’imaginer ainsi :
Au sommet d’un volcan prêt à rentrer en éruption, Red et Beautyloo se tenaient sur les bords, en équilibre. I need to break out, And make a new name, Let’s open our eyes. Le ciel était noir, on ne voyait ni les étoiles, ni la lune, ni même le soleil. Impossible de savoir l’heure exacte. It’s a brand new day. La chaleur était suffocante, elles transpiraient toutes les deux, au-dessus de la lave en fusion. Chacune tenait un sabre aiguisée en main. Le but était malheureusement simple. I’ve taken hits like a brawler, But I’m getting back up again. Beautyloo « s’amusait » en réalité. Parce qu’elle savait très bien qui gagnerai, elle avait dépassé le stade de la naïveté depuis un moment. Elle voulait seulement partir en beauté, arme en main, terminant son combat. It’s a brand new day, I know it’s a brand new day. Elle savait pertinemment que le combat était truqué. Mais elle voulait sa dernière bataille. La lave qui crachait ses vapeurs brûlantes faisait un bruit assourdissant. Des volutes de fumée noire s’échappaient du creux du volcan. Et ce fut là, sur le flanc de la montagne, en équilibre qu’elles commencèrent le combat. Dream, Send me a sign, Turn back the clock, Give me some time.

Le bruit des sabres ne s’entendait même plus au milieu de l’éruption. Chacune luttait avec rage et détermination. Beautyloo faisait ça pour la dernière fois et pour jouer, alors que pour Red, c’était pour son propre ego. Sabre dessus, sabre dessous, même Beautyloo dansa en combattant. Ça pouvait être si beau, si ce n’était pas aussi triste. I need to break out, And make a new name, Let’s open our eyes. Sauf qu’à un moment, Red toucha Beautyloo au visage, celle-ci commença à saigner. C’était le point de non-retour, bientôt tout s’arrêterait. Enfin.

Le combat continua au-dessus de la lave. Red essayait désespérément de faire tomber Beautyloo, qui avait de plus en plus de mal à garder l’équilibre. Pour encore plus la déstabiliser, elle lui parla :
– C’est haut, tu ne trouves pas ? T’as pas le vertige, toi ? Allez, Beautyloo, ça te sert à quoi ? Que tu tombes maintenant, ou dans dix minutes ne change rien ! Ma pauvre enfant, quand comprendras-tu que JE gagne toujours !? Tu m’appartiens, tu comprends ça ?
– Je sais que mon corps vous appartient. Vous pouvez m’enfermer, mais jamais vous n’aurez mon âme, mon esprit ! Même avec vos drogues, vos insultes, toutes les horreurs que vous m’avez faites et dites, je pouvais toujours partir dans un endroit que vous ne connaissez pas. Vous n’avez rien vu Red, vous ne savez pas ce qu’il y a au-delà de la réalité…
Red devint de plus en plus en colère. To the brand new day, It’s a brand new day. L’épuisement de Beautyloo se fit ressentir, elle savait que, dans la réalité une personne, était en train de la droguer. D’empoisonner son sang pour emprisonner son esprit. Red désarma la jeune fille, qui était désormais à deux doigts de tomber :
– Alors, un dernier mot ? cracha Red, enragé.
Beautyloo jeta un coup d’œil à la lave en fusion juste en dessous d’elle.
Elle ferma les yeux et murmura :
– Adieu Bloody. Adieu J. Adieu Monde Fou.
Beautyloo sauta au creux du volcan. I know it’s a brand new day.


THE END

Musique : « Brand new day » – Ryan Star.

Copyright © 2011/2021 by Alisone DAVIES – All rights reserved.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s