Emprise

/!\ Âmes sensibles s’abstenir /!\

Laissez-moi vous emmener dans un autre Monde.
Une autre Dimension.
Ici, la Magie est réelle, elle complète ma vie. Pour le meilleur.
Mais aussi le pire.

Sous un ciel gris et menaçant, je tourne en rond dans un vieil appartement, aujourd’hui abandonné.
Dieu merci.
Mais, ce jour-là, je m’y trouve, devant la télévision, regardant des DVDs au hasard.
Je dois cependant me préparer pour sortir. Certes, c’est le soir et généralement, je reste à l’intérieur quand vient la nuit.
Pour des raisons évidentes.

Je porte une ‘petite robe noire’ à la mode Guerlain, des énormes chaussures sombres aux pieds et mes cheveux sempiternellement coiffé en une longue tresse brune.
Malheureusement, le temps passe vite et j’oublie la date.
Mais lui, n’a pas oublié.
Parce que, tous les six ans, un éternel Démon refait surface pour s’attaquer aux femmes comme moi.
Comme moi ?
Oui, les Sorcières. Les ‘Tueuses’ si vous voulez.
Et aujourd’hui, c’est le Jour J.
J’essaye pourtant de quitter l’appartement avant que le Démon ne me saute dessus.
Trop tard.

C’est une ombre et une silhouette. Immense. Tel un géant se cachant dans l’obscurité.
Dans le coin de mes yeux.
Je lui dis de ne pas revenir aujourd’hui, ça ne m’arrange pas du tout de chasser les Démons ! J’ai trop de choses à faire ce soir !
Vous pensez bien qu’il s’en fiche éperdument.
C’est l’heure.
Point.

Bien sûr, il y a une façon de s’en débarrasser. Une seule façon.
Une potion secrète, bien gardée. Tellement bien gardée, qu’il faut savoir où elle est cachée.
Et, où est-elle cachée ?
Vous vous souvenez des DVDs que je regardais tantôt ?
Eh bien, dans l’un d’entre eux, un en particulier, il faut le lire dans le lecteur et cliquer dans les ‘Bonus’ d’un épisode bien précis.
Une fois dans ces Bonus, il faut encore chercher les ‘caches’. Les ‘codes sources’ des Bonus.
Dans ce code source, il y a la fameuse potion secrète qui permet de se débarrasser du Démon.
Problème : Le Démon est là, collé à moi. Et le bougre comprend TRÈS vite ce que je suis en train de faire. Ainsi, il attrape la télécommande pour effacer le code source avant que je ne puisse le lire.
Une lecture rapide m’a permis de seulement avoir les ingrédients :
Du sang, de six personnes différentes, des femmes. Juste quelques gouttes.
Et des pépins de ‘pears’.
Ah oui, ai-je dit que la formule est en Anglais ?
Voilà, c’est fait.
‘Pear’ c’est ‘Poire’ en Anglais.
OK, pas le plus compliqué des ingrédients donc.
Mais le reste…
Le Démon détruit le DVDs et, avec lui, la formule magique.

Le Démon me tourmente. C’est son boulot, tourmenter les Sorcières pour les rendre folles et les tuer.
Donc, je ne perds pas plus de temps, je quitte le vieil appartement et je descends rapidement les quatre étages, sans ascenseur.
La nuit tombe doucement dehors, et je me dirige vers ma voiture, lorsque deux personnes me font signe avec des sourires radieux.
Sur le moment, je ne comprends pas très bien.
Jusqu’à ce que je les reconnaisse. Ce sont deux connaissances à moi que je n’ai pas vue depuis…
13 ans !
Une femme et un homme, heureux de me faire la surprise. Ils me font un énorme câlin qui fait du bien. Je suis toujours sous le choc, sans rien dire.
Le Démon me colle à la peau, mais je suis la seule à le voir.
Et à subir ses attaques.
Le gentil couple m’avoue qu’ils sont là pour ma sœur et moi. Pour nous emmener quelque part et passer du temps avec nous pour rattraper ces années perdues.
En vrai, je suis contente, ça me fait chaud au cœur.
Mais, ça tombe mal. Très mal. On ne va pas se mentir, c’est la merde.
Voilà.
Sous le choc, je suis mes amis vers leurs voitures et j’y retrouve ma sœur.
Justement, je voulais lui parler.

Nous arrivons dans un grand bâtiment. Un mélange entre un magasin et un restaurant immense. Ils veulent nous inviter à manger, eux, leurs enfants, ma sœur et moi.
Ah et, le Démon, aussi. Mais personne ne peut le voir, sauf moi.
(Arthur Pendragon, si tu passes par là, je te comprends !)
Le Démon hurle dans ma tête. J’essaye de me concentrer sur mes amis, jouant tantôt avec les enfants, picorant tantôt un peu de nourriture.
Malheureusement, mon humeur devient de plus en plus sombre.
Noire.
Je me mets, sans faire exprès, à crier au lieu de parler. Pour couvrir les paroles du Démon à côté de moi, celui-là même que personne ne voit ou n’entend. Sauf moi.
La famille accueillante me jette des regards étranges. Pas encore moralisateur, mais ça va venir.
J’essaye vraiment, de toutes mes forces, de me concentrer sur la réalité, mais le Démon n’a pas dit son dernier mot :
Toujours au chaud dans mon pauvre crâne, il attrape mon âme par derrière.
Tout est noir, sans lumière, juste assez de poussière lumineuse pour voir la scène telle une spectatrice impuissante. Le Démon est allongé sur le dos, sur un sol froid et dur et il me tire par derrière. En fait, non, il enlace mon cou de ses mains énormes et puissantes.
Puis, il m’étrangle.
Il tire comme un beau Diable, de toutes ses forces sur ses bras musclés et mon corps se cambre pour essayer de me défaire de cette emprise mortelle. En vain, bien sûr. Même en gesticulant dans tous les sens et en posant mes mains sur les siennes, je n’arrive pas à le faire bouger d’un seul millimètre.
Je suis clairement en train de m’étouffer lentement.
Dans ma tête.
Parce que, pendant ce temps, mon corps est toujours dans l’étrange restaurant.
Au ralenti.
Le regard dans le vide.

Mon état catatonique inquiète vraiment mes amis et ma sœur.
Ils essayent de me ramener à moi, ce qui est difficile, puisque le Démon est le plus fort.
Je me débats de toutes mes forces.
Finalement, c’est le Démon qui lâche prise. Il a terminé de s’amuser.
Pour l’instant.
Dans la réalité, je suis secouée de spasmes et je tousse à en cracher mes poumons. L’air me brûle la gorge et je suis assise par terre sans pouvoir tenir sur mes jambes.
Désormais, tout le monde s’inquiète et commence à me poser des dizaines de questions.
Des questions auxquelles il est difficile de répondre. Oui, la Sorcellerie s’est beaucoup démocratisée avec le temps. Sûrement grâce à la mode des ‘Sorcières’ du dimanche sur TikTok.
(Oh ! Une balle perdue…)
Inutile de vous dire que c’est un chouilla plus sérieux et officiel ici.

Comprenant que je vais bientôt mourir si je ne fais rien, je décide de tout expliquer.
Les parents, les enfants et ma sœur me regardent avec des yeux ronds d’étonnement.
Normal.
Mais… Ils ne semblent pas dubitatifs. Ils me croient !
D’ailleurs, la maman me demande, avec inquiétude :
‘Pourquoi tu ne l’as pas dit plus tôt ?’
Je souris jaune, en raillant presque :
‘Quoi, genre : désolée, je ne peux pas venir au restaurant, je dois braquer un hôpital pour trouver six différents types de sang… ?’
Euh…
Pas le temps d’ironiser encore plus, car le Démon revient en force dans mon crâne.

Heureusement, un ami à moi, un Sorcier lui aussi, avait senti la résurrection de ce Démon et il m’a retrouvé. Dans sa main, il tenait quelque chose de très simple et pourtant si important :
Un coffret DVD.
Alors, petite information à savoir, ce n’est pas parce que nous sommes des Sorciers que nous n’avons pas un humour de merde, nous aussi. Parce que je n’ai pas dit dans quel DVD exactement nos ancêtres ont caché le code source de la potion, alors voilà :
Dans les DVDs de la célèbre ‘Buffy’.
Voilà, parenthèse ridicule fermée.

Maintenant, revenons à nos Démons, et surtout au mien qui me torture sans discontinuer. Comprenant que je ne pouvais pas me défendre, mes amis ont décidé de m’aider.
D’abord ma sœur, infirmière, est partie vers son hôpital pour récupérer six fioles de sang, de six femmes différentes.
Le Sorcier a mis le DVD dans le lecteur du restaurant pour accéder au code source des Bonus. Le Démon était bien trop occupé à me torturer pour détruire à nouveau la formule. Pendant que mon accointance écrivait les ingrédients, la famille des enfants ont commencé à les chercher.
Le Démon était carrément en train de me tuer à petit feu, mais Dieu merci, tout le monde a cru à mon histoire et m’a aidé à faire retourner ce monstre dans les Enfers desquels il s’était échappé.

Puis, je me suis réveillée…
Complètement épuisée.
On se demande pourquoi.

09.05.2022
Copyright © 2022 by Alisone DAVIES – All rights reserved.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s