Triggers & Time Travelling – Knights Of Cydonia

Notes de l’Auteure :
Pour bien comprendre ce nouveau chapitre, je vous conseille vraiment de lire mes articles :
« Mon Palais Mental – Thérapie – Exercice 3 »
& « Trigger, Dissociation et Création »
J’explique comment mon Palais Mental fonctionne, les étages, les salles et les gens à l’intérieur.
Même si ici, il ne sera pas question de mon Palais Mental, mais de Dissociation et de Voyage Temporel, tout comme mes histoires :
« Souviens-toi de nous »
« Piégé dans les Backrooms »

Dans mon histoire « Trigger, Dissociation et Création », je vous ai raconté l’horrible journée du Mardi 15 Novembre 2022, lorsque nous avons enterré la maman de mon chéri Irlandais. J’ai créé une nouvelle salle dans mon Palais Mental ce jour-là…
J’ai été Triggered récemment sur YouTube. Et ce Trigger a Triggered autre chose, provoquant une réaction en chaîne.
Je ne voulais pas écrire cette histoire, mais hier, en fouillant dans mes dossiers sur mon ordinateur (Datant de 2013) je suis tombée sur une vieille histoire et…
Bah, je me suis dit : ‘Allez, on s’en fiche, écrivons ça !’
Surtout que le Dimanche 11 Décembre, mon chéri, sa famille et moi-même sommes allés à la Messe de midi, à l’Église ‘St. Mary’ ici, à Drogheda, là où la maman de mon chéri a reçu les derniers sacrements. Ce dimanche-là, le Prêtre a parlé de la maman durant la Messe, en commémoration.
Tout ça a duré 45 minutes.
45 minutes durant lesquelles je n’étais pas là, mentalement parlant…
Non, je ne me suis pas réfugiée dans mon Palais Mental.
Mes derniers Triggers ont fait autre chose…
Laissez-moi vous raconter ça…
(Toutes les conversations sont normalement en Anglais.)

[À Drogheda, en 2023 – 11h45]
Mon chéri et moi sommes sortis de l’appartement, dans le froid glacial de ce Dimanche. Il faisait -3°C et je ne sentais déjà plus mes doigts.
Nous nous sommes dirigés vers l’Église. J’aurais voulu descendre une Guinness avant ça, mais la Messe allait bientôt commencer…
Nous sommes entrés dans l’Église, nous cachant dans un coin, en face de dizaine de bougies allumées devant la Statue de Dieu. Nous attendions la famille de mon chéri pour nous installer sur un banc.

[Dans mon Palais Mental]
Mick a voulu m’emmener dans la Salle de Bal, mais une musique résonnait dans le Palais.
Une chanson qui m’a Triggered et m’a conduite ailleurs…
Avec Jem…

[À Drogheda, en 2023 – 12h05]
Nous sommes tous assis, toute la famille, sur deux bancs et le Prêtre a commencé sa Messe…
Je n’écoutais pas, car je n’étais déjà plus là…

[À Paris, Hôtel Hilton, en 2025 – 08h00]
Comme souvent, lorsque je rejoins Jem, nous sommes dans le futur.
Ici, à Paris, dans l’Hôtel Hilton, près de l’aéroport Charles de Gaulle.
C’est toujours la même chose…
Puis, comme toujours encore une fois, Jem est arrivé devant moi.
Jem ne ressemble pas à 100% au personnage dont je lui ai donné le nom. Il n’est pas Japonais, ne joue pas de Violon et il n’a pas de tatouages de runes sur sa peau pâle. Par contre, tout comme son homologue, il a les cheveux aussi blanc que les neiges de Sibérie et les yeux aussi noirs que les profondeurs de la Tranchée Mariana.
Nous étions à la Cafétéria, durant le petit-déjeuner, je sirotais un café noir sans sucre dans lequel j’avais versé quelques lampées de Whiskey en cachette, depuis ma flasque en métal. Lorsque Jem s’est installé devant moi avec son énorme tasse de thé, il m’a dit :
– Bon… La semaine prochaine, tu vas jouer pour la première fois du Violon sur scène…
Mon ventre se noua :
– Ouais, je sais, merci de me stresser !
– Non, mais, je pense que nous pouvons faire une répétition ici, tu sais… Une répétition un peu plus… Rock’n’Roll…
J’ai plissé des yeux :
– Tu veux que je répète une chanson de Rock en Août 2025 pour un concert de Noël que je vais faire en Décembre 2023 ?
Il a souri en buvant son thé Earl Grey :
– Yep… Ce soir, ici, à l’Hôtel. J’ai déjà apporté ton Violon Électrique ‘Merlin’. Comme ça, sa couleur sera assortie à ma Guitare !
J’ai soufflé, en maugréant :
– Laisse-moi deviner : Ta Guitare est rouge avec des paillettes, n’est-ce pas ?
Il sourit jusqu’aux oreilles :
– Yep ! Bon, je ne jouerais pas aussi bien que Matt Bellamy, mais on va s’amuser, tu vas voir !
Bloody Hell… Il me faut plus de Whiskey !

[À Drogheda, en 2023 – 12h15]
Le Prêtre parlait au micro et nous faisait se lever, s’asseoir, s’agenouiller, etc.
J’ai follow la foule sans prêter attention aux paroles ni même au reste. Je commençais à stresser, je devais bientôt jouer sur scène !

[À Paris, Hôtel Hilton, en 2025 – 20h00]
J’étais dans les Backstages, derrière la scène, avec Jem qui réglait sa Guitare. Jem portait une tenue entièrement blanche, ce qui rendait ses cheveux en bataille plus blanc encore, et il avait des chaussures et une ceinture rouge, en clin d’œil à sa Guitare écarlate qu’il avait en bandoulière autour de lui. Il s’amusait avec son Médiator noir dans la main droite, tout en me parlant.
Je portais une robe blanche avec des chaussures noires. Mes longs cheveux châtains étaient, comme toujours, noués en une grande tresse dans mon dos, et j’accordais ‘Merlin’, mon Violon Stagg Électrique en forme de ‘S’. L’instrument était en métal, donc plutôt lourd, j’ai posé mon repose-menton et j’ai réglé mon Archet aux cheveux rouges.
Je commençais à stresser… Ou à être blasé, je ne sais pas :
– Jem… Je ne connais plus les paroles.
Il a souri, en narguant :
– Menteuse. Tu connais toutes leurs paroles par cœur depuis Septembre 2012.
J’ai grogné. Et j’ai maugréé de plus belle :
– Je déteste les Voyages Temporels…
– C’est pas ce que tu disais quand tu voyageais avec le Docteur…
Bon, j’arrête de me rebeller, ça ne sert jamais à rien avec Jem !
Quand il a une idée en tête, c’est quasi-impossible de le raisonner !

[À Drogheda, en 2023 – 12h25]
Nous devions nous lever, nous asseoir, et mon corps fonctionnait par mimétisme : copiant mon chéri à ma gauche et les autres Irlandais dans l’Église, lorsqu’il fallait faire le signe de Croix ou se mettre à genoux pour prier.

[À Paris, Hôtel Hilton, en 2025 – 20h10]
Il y avait presque 300 personnes en face de la scène. Jem avait créé un petit concert ‘amateurs’. Sauf que, j’ai tiqué en voyant l’homme derrière la batterie. Je me suis penchée vers Jem, en murmurant :
– Je rêve où c’est Gustav Schäfer le Batteur ?
Jem sourit :
– La toi de 2007 serait tellement contente, n’est-ce pas ?!
Yep… Il avait raison.
Putain de Sauts Temporels…

[À Drogheda, en 2023 – 12h30]
Le Prêtre a repris son sermon au micro.

[À Paris, Hôtel Hilton, en 2025 – 20h15]
J’étais sur scène, avec des lumières dans la figure, en face d’un micro et mon Violon calé sur mon épaule gauche et mon Archet dans la main droite. Jem souriait comme un gosse le matin de Noël. Il avait lui aussi un micro devant lui et sa Guitare rouge sur sa gauche, les paillettes sur l’instrument brillaient de mille feux. Jem se tourna vers moi et me fit un clin d’œil.
Puis, il entama la musique.
Il s’excitait avec le Médiator sur les cordes de sa Guitare, en faisant Vibrato sur Vibrato.
Rapidement, je l’ai suivi avec mon Violon.
Le début de notre chanson n’était composé que de musique et de simples vocaux qui consistaient à dire ‘Ahhhh Ahhhh Ahhh Ahhh’. Mais, nom de Dieu, la mélodie était tellement belle !
Je me suis bien vite laissé entraîner par la chanson…


[À Drogheda, en 2023 – 12h35]
Le Prêtre a prononcé les noms des récents décédés, dont la maman de mon chéri…

[À Paris, Hôtel Hilton, en 2025 – 20h17]
Après 2 minutes 6 secondes de musique, nous avons enfin entamé le chant.
Jem et moi, en chœur :

« Come ride with me,
Through the veins of history,
I’ll show you how God,
Falls asleep on the job.

And how can we win,
When fools can be kings ?
Don’t waste your time,
Or time will waste you… »

10 ans plus tard, et les paroles revenaient comme si je les avais apprises la veille.
La musique, c’est comme le vélo…
La fièvre du Rock nous a vite emportés et je grattais de toutes mes forces et à toute vitesse sur les cordes de mon Violon, comme Jem le faisait sur sa Guitare.
Après d’autres vocaux, nous avons arrêté de jouer pour chanter fort, et presque A Cappella :

« No one’s gonna take me alive,
Time has come to make things right,
You and I must fight for our rights,
You and I must fight to survive !

No one’s gonna take me alive,
Time has come to make things right,
You and I must fight for our rights,
You and I must fight to survive !»

Jem levait les bras en l’air pendant que je souriais.
Plus rien n’avait d’importance, à part la chanson.

[À Drogheda, en 2023 – 12h40]
Les gens se sont levés pour récupérer l’hostie. J’ai décalé mes jambes pour laisser passer mon chéri et sa famille. J’étais en toute fin de rangée et je ne voulais pas prendre l’hostie.
Mais eux, si.

[À Paris, Hôtel Hilton, en 2025 – 20h19]
Jem a recommencé à gratter comme un fou sur sa Guitare et je fis de même sur mon Violon. Dans le feu de l’action, j’ai même commencé à danser sur scène tout en tenant mon instrument.
Il restait encore un refrain à hurler dans les micros :

« No one’s gonna take me alive,
Time has come to make things right,
You and I must fight for our rights,
You and I must fight to survive !»

Le Batteur frappait de toutes ses forces, et Jem ne se sentait plus. L’ivresse de la musique nous a presque rendu sourds et fous.
Dieu merci, nous étions déjà fous avant ça…

[À Drogheda, en 2023 – 12h43]
Le Prêtre, sur scène, devant le micro, a récité les remerciements et a clôturé la Messe.

[À Paris, Hôtel Hilton, en 2025 – 20h21]
Lorsque la musique s’est arrêtée, les lumières se sont éteintes et j’ai pu voir le public en face de moi. Mon cœur a raté un battement en voyant des têtes connues…
Surtout une…
Choquée et énervée, je me suis tournée vers mon ami, en hurlant presque :
– Nom de Dieu, Jem ! Tu ne m’avais qu’elles seraient là !
Il a haussé les épaules. Tout en débranchant sa Guitare, il avoua :
– Quoi ? L’une d’elles est fan de ‘Muse’, non ? Elle devrait être contente !
Je lui ai jeté un regard noir, en raillant :
– Pas sûr que tu chantes aussi bien que Matt…
Il sourit néanmoins :
– Ouais, mais je suis Britannique comme lui !
– Et ?
Il se posa devant moi, en s’amusant :
– Et, tu as un Kink avec les British… Et les Guitares rouges, apparemment.
Il rit de bon cœur, pendant que j’essayais de me justifier :
– Pas du tout !
– Oh si, Ali, sans déconner ! Mick ? Moi ? Sherlock ? Charlie ? James ? Le Docteur ? Les trois Colin ?
– Le Docteur et James sont Écossais, pas Anglais ! Et les trois Colin sont Irlandais !
– Rhoooo, Ali, arrête et avoue que tu t’es amusé ! La prochaine fois, on jouera ‘Uprising’ !
– Continue comme ça et y’en aura pas des ‘prochaines fois’…
Jem leva les yeux au ciel.

[À Drogheda, en 2023 – 12h45]
Nous nous sommes tous levés pour quitter l’Église. Il y avait beaucoup de monde et le froid de l’extérieur m’a directement ramené dans la réalité.
Mon chéri a parlé à des amis et à sa famille, puis nous nous sommes réfugiés au chaud dans le Pub ‘Ollie’s’ pour descendre quelques Guinness…
… Jusqu’à 20h30 !
(Les failles Spatio-temporelles sont assez récurrentes dans les Pubs…
Je me suis fait avoir plus d’une fois !)

THE END

PS : Ce Samedi 17 Décembre, je vais réellement jouer mon premier solo au Violon, lors du ‘Christmas Concert’ organisé par mon École de Musique. Dans une Église, je vais jouer ‘Silent Night’… Et je vais porter une robe rouge ! Je jouerais avec mon Violon Acoustique ‘Aithusa’.

14.12.2022
Copyright © 2022 by Alisone DAVIES – All rights reserved.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s