2021 !

My 2021 Goals

1) « Bronze Membership » : As you know, I adopt a pup seal on the Association « Seal Rescue Ireland » every 3 or 4 months. I had already 5 seals in the Association : Moss, Tea Tree, Nightshade, Solar & Nebula. I’ll still adopt pup seals, yes, but now, every month I’ll give 5 Euros to the Association for the babies. (Seal Heroes Memberships – Bronze €5.00) As my love for the seals and the nature grows, my help grows as well !


2) « Herbivore » : Again, as you know, I am already a Vegetarian. I don’t eat any meat at all. Just sometimes some fish (Because, I love that so much !) and sometime some eggs for the proteins. But, now, I really want to do my vegetarianism better. Much better. And try to be Vegan. Slowly. It’s my goal. The most complicated will be to stop the cow milk. And, also, to stop black pudding and white pudding (Irish meal. I love that so much, as well !) I won’t be a 100% vegan. My health is too too bad for that. But, I’ll try my best and do what I can.


3) « Lacrimosa » : OK, I’ve already published 4 books in French and 1 in English ! It’s amazing for me ! But, apparently, not for everyone… For my last book (In English) on 15 books I had, I’ve only sold 1… I had to offer/give the others because I knew no one would like to buy one. Anyway, I know I’m supposed to stop writing books. But, I can’t… I’m a Writer. I have Magic… So, I’ll carry on my writing. I really want to stop losing money. I’m supposed to gain money from my work. So, thanks to a good friend, I discovered a good website for my next book. Yes, my next book ! In French ! Ahah ! « Lacrimosa », the following of my previous book « Dies Irae ». I AM SO HAPPY WITH IT ! I hope you will too…



Tonnerre d’Irlande

Une petite chanson, inspirée par celle-ci : Cliquez ici !
Vous pouvez lire le texte en chantonnant ou 
tout simplement en le lisant comme un poème !
Bon voyage en Irlande !


Couplet 1 :
Est-ce qu’aujourd’hui tu me réprimandes ?
D’être un jour partie en Irlande ?
Les plages, les ports, la verte lande,
Et des Guinness sur commande.

Couplet 2 :
Il fallait bien que l’on me pende,
Que ma liberté soit une offrande,
J’aurai pu en dévorer les cendres,
Même au beau milieu des Highlands.

Refrain 1 :
Tonnerre, tonnerre, tonnerre d’Irlande,
Des herbes vertes à la belle lande,
Tonnerre, tonnerre, tonnerre d’Irlande,
Est-ce toi aussi, ça te transcende ?

Couplet 3 :
La capitale qu’on recommande,
De Temple Bar, aux Irish Bands,
À Noël des milliers de guirlandes,
Et l’ivresse que personne ne réprimande.

Couplet 4 :
Ceci n’est pas une simple légende,
Pas même une pub, une propagande,
Il fallait bien que je devienne grande,
Doit-on toujours protéger la bande ?

Refrain 2 :
Tonnerre, tonnerre, tonnerre d’Irlande,
Mais Nom de Dieu, comme la terre tremble,
Tonnerre, tonnerre, tonnerre d’Irlande,
Est-ce toi aussi, ça te transcende ?

27.12.2020
Copyright © 2020 by Alisone DAVIES – All rights reserved.

Théâtre

Là où commence le cauchemar, fini le rêve,
Là où commence la guerre, finie la trêve,
Les liens se brisent, l’amitié se casse,
Les noms disparaissent, les visages s’effacent.

Quand les amis partent, les larmes tombent,
Triste à jamais et seule au Monde,
Mais même si tu pleures, tu dois encore te battre,
Illuminer ta vie comme ton théâtre.

Quand les songes viennent te hanter encore,
Faisant revivre des ombres dans ce qui est mort,
Tu hurles, tu cries et tu tapes du poing,
En priant pour que les souvenirs partent enfin.

Et quand la mémoire revient dans tes souvenirs,
Réveillant le meilleur, tout comme le pire,
Tu aimerais leur parler et les revoir,
Mais penses au futur, il est trop tard.

Quand les amis partent, les larmes tombent,
Triste à jamais et seule au Monde,
Mais même si tu pleures, tu dois encore te battre,
Illuminer ta vie comme ton théâtre.

20.12.2020
Copyright © 2020 by Alisone DAVIES – All rights reserved.

Overlooked

There is a big hurricane whirlpooling in me,
It’s difficult to fight monsters I can’t see,
Trying to kill me every day and every night,
In my Darkness the Wolf turns on a light.

There is a huge fire burning deep inside of me,
Drying out all my oceans and also his sea,
I don’t care if he can’t talk, if I can’t talk,
I’ll see two blue eyes glowing in the dark.

There is a bad earthquake in my soul and my body,
Shacking up my bones and waking up our memory,
I don’t care if the ghost can be our doom,
Let me follow you and howling at the moon.

19.12.2020
Copyright © 2020 by Alisone DAVIES – All rights reserved.

Big News ! Lacrimosa…

Cliquez ici !

Un peu (beaucoup) en retard, voici « Lacrimosa – 2019/2020 » la suite de mon premier recueil de poésies « Dies Irae – 2015 » !

Un recueil de 50 poèmes divisés en 6 catégories :

« I Have Magic »
Des poésies d’un autre Monde. Traversez le temps et l’espace pour voyager dans la Magie de l’Univers.

« Goût Amer »
Sujets plus sensibles et plus sérieux : Le confinement, les attentats de Nice, l’indifférence sur les réseaux sociaux, la malveillance… Tout y passe ! Mais, toujours en rimes et en vers ! Avec un goût amer… 

« Mon Prince Charmant »
Ahhhhhh, l’amour… Le sujet numéro un ! Le sujet important qui fonctionne toujours ! Pour moi : Mick et mon Niouniou…

« Le Cœur de l’Océan »
Mon cœur et mon âme appartiennent à l’infinité bleue… J’ai écrit toute ma vie de Sirène dans ces poésies salées.

« Sur mon Île Déserte »
L’Irlande, mon Irlande ! Mais pas uniquement ! Je vous invite sur mes îles…

« Contes & Légendes »
J’aime raconter des histoires. De Sorcières, de Dragons, de Vampires, de Loups-Garous, etc. Mes propres contes et légendes dans des poèmes très étranges et originaux !

Voyagez.
Riez.
Pleurez.
Rêver.
Et surtout… Lisez !

Bon voyage.

With Love,

Ali

Jamais Plus II

Parce qu’un de mes poèmes se nomme déjà :
« Jamais Plus »…


C’est un désert de déchets, sans arrêt sur le qui-vive,
Un endroit bondé où n’importe quoi arrive,
Mais sans place aucune pour l’art et les mélomanes,
Seulement les artificiels et les mégalomanes.

Danse, danse, sur une musique qui n’en est pas,
Frappe, humilie, mais qui donc veut voir ça ?
Je pleure encore, en repensant au Monde d’antan,
Loin des bouches de plastique et des seins en avant.

L’araignée tisse sa toile et nous englue dans son piège,
À votre heure venue, je ne suivrais pas votre cortège,
À cracher encore, aux marathons des comptes,
Mais votre histoire à vous, qui la raconte ?

Voilà, la fiction vient de dépasser la réalité,
Où s’arrête le faux et où commence le vrai ?
L’indifférence totale, dans un phénomène de groupe,
Marchez au pas, courez donc ! Petite troupe…

Cet endroit froid et austère est notre matrice,
Il n’y aura plus d’écrans après l’Apocalypse,
L’empathie et la curiosité ne sont plus,
À vous seul de crier : « Jamais plus ! »


01.12.2020
Copyright © 2020 by Alisone DAVIES – All rights reserved.

Two Books for Christmas !

📚

English : A small book just for you ! My new and my first little book published in English ! Published with my real name. Collection of 16 poems, by myself. Verse & prose ! English & Irish ! About my Sea, my Magic, my Little Wolf, my Violin, Mick, etc… Only 5 Euros ! Signed & Free shipping charges ! Contact me by email of DM.
Enjoy !
📚
Français : Français : Livre en Français publié sous mon nom de plume. Disponible sur toutes les plate-formes de ventes en ligne ! 
(FNAC, Decitre, Amazon, Cultura, Publiwiz, etc.) Mon tout premier livre de littérature contemporaine ! 
Un petit synopsis : « Au milieu de la ville Irlandaise de Drogheda, Mick et Aélis, un jeune couple marié, vont vivre une rude épreuve. Alors qu’ils attendent un heureux événement, tout bascule du jour au lendemain. La banque les menace de tout saisir et ils doivent trouver une solution avant la naissance du bébé. Mick va devoir faire un terrible choix pour sauver sa famille… »
Parfait pour un cadeau de Noël !
Bonne lecture !

📚

Sirène

Une petite chanson pour bercer ce second (Et long) confinement.
Vous pouvez lire le texte en poème simple, ou en rythme avec l’air de la chanson suivante :
Cliquez ici !
(Qui m’a beaucoup inspiré)
Bon voyage !


Couplet 1 :
Sirène,
Traînant sur le sable d’or,
Sirène,
Chercheuse de trésor.
Un goût salé,
Qui se colle sur mes lèvres,
Aux baisers mouillés,
Quand la marée se lève.
Qui peut me voir ?
Sirène,
Des rêves aux cauchemars.

Refrain :
À la lueur du phare,
J’ai vu l’épave sous la mer,
Sous les étoiles du soir,
J’ai voulu toucher Terre.
Mais comment ai-je pu croire qu’un jour,
L’Atlantide serait de retour ?

Couplet 2 :
Sirène,
À nos centaines légendes,
Sirène,
Sur les côtes d’Irlande,
De Laytown,
Au Triangle des Bermudes,
Des anémones,
Pour notre solitude…
Et dans l’océan,
Sirènes,
Créatures d’antan.

Refrain :
À la lueur du phare,
J’ai vu l’épave sous la mer,
Sous les étoiles du soir,
J’ai voulu toucher Terre.
Mais comment ai-je pu croire qu’un jour,
L’Atlantide serait de retour ?

Couplet 3 :
J’avoue, que j’ai cru à lui,
Comme un Prince dans la nuit,
Dans l’immensité bleue,
C’est mieux d’y être à deux,
Je prends un peu de sable,
Pour cette fable…

Ô Sirène,
Doucement, mon écume,
A pu laisser sa place,
Et mon ancre, mon enclume,
N’ont pas laissé de trace,
Les algues, le lit de la mer,
Ont cédé l’amour à la terre.

Sirène,
Derrière moi, maintenant,
Sirène,
Je sais ce que j’attends,
Humaine.


20.11.2020
Copyright © 2020 by Alisone DAVIES – All rights reserved.

Wicked

Yes, there is no rest for the wicked,
It’s an unbroken curse as they said,
But it’s a devil game I don’t want to play,
‘Cause I’m a good Witch but I lost my way.

This spell is like a heavy burden,
And even if I’m alone without any coven,
Where I go I leave such a big mess,
‘Cause I’m a walking nightmare in a pretty dress.

My cauldron always bubbles in my bedroom,
Humans walk but I prefer my broom,
Under the Moon, in the middle of the night,
I’m not afraid, ’cause black is my new white.

The curse put on me is very bitter,
They underestimated my own power,
I warn you, don’t let me in,
‘Cause the bane is under my skin.

Impetuum tuum evoco ad devorandum,*
My Magic can only bloom,
I don’t care of the freakin’ lockdown,
‘Cause, baby, you should see me in a crown.

Friday the 13th (November, 2020)
* « I call forth your attack to fire. »
Copyright © 2020 by Alisone DAVIES – All rights reserved.

The World is red

Thanks to the « Drogheda Creative Writers » I had the challenge to translate my previous French poem : 
« Le Monde est rouge »
In English.
I wanted to keep the rhymes so it was more long and complicated but I did it !
Enjoy !

Nothing moves, everyone is afraid,
Since March, the World is red,
Like a prisoner in jail,
The beach is closed, so as the trail.

The hours pass so slowly,
You stay motionless, so are we,
Everything is closed, the World stops, 
Forget friends, books and shops.

Under the bright full moon,
Or in the creepy quiet afternoon,
Like everybody else, you know this is the end,
It’s a Human cause, I don’t want to offend.

More and more, you dream more,
In this World, dead and poor,
You can see the wildlife waking up,
And the wonders can follow-up,
The ones, who think they won,
Eventually, they all are gone.

Locked your life, but not your dreams,
Humans are worse than it seems,
For the « Covidiots », they publish,
But always, they’re talking rubbish,
So, stay here, and listen to the story,
About the darkness part of our history.

You want to go, escape or creep,
And the World is now asleep, 
So, you take the leap…

Die by it or by fate,
Our fault, is to wait.


Writing : 26.10.2020
Translation : 08.11.2020
Copyright © 2020 by Alisone DAVIES – All rights reserved.